البحث المتقدم
     

Structuration par le professeur des connaissances construites par les élèves ayant travaillé en autonomie lors d'une activité expérimentale de chimie

[Résumé] 
النوع رسالة / أطروحة
المؤلف Khanfour-Armalé, Rita.
الصفحات 287 p.
تبصرة أطروحة Ph.D.. Chimie. Université Libanaise. 2008. Liban. Tahwitat fern chebek. Faculté de Pédagogie - Décanat. T: 009611292981. F: 009611285130. https://www.ul.edu.lb/
Ph.D.. Chimie. Université Lumière Lyon 2. 2008. France. Lyon. . T: 00330478697000. . https://www.univ-lyon2.fr/
الواصفات Méthode d'enseignement  -  Enseignement des sciences  -  Professeur de sciences  -  Performance (fr)  -  Chimie  -  Etudes libres  -  Gestion de la Connaissance
لغة الوثيقة الفرنسية
البلد لبنان
Cette recherche se veut de comprendre le moment particulier de l’enseignement pendant lequel le professeur structure les connaissances que les élèves ont élaborées lors d’une activité expérimentale de chimie. Nous appelons «débriefing» ce moment. L’approche théorique utilisée articule l’analyse conversationnelle et l’analyse du savoir dans les interactions aux moyens de la méthode des facettes de connaissances. Le domaine de la chimie enseigné en Seconde a constitué l’essentiel de notre corpus. Trois types de débriefing ont été observés. Celui qui se déroule comme un corrigé de l’activité, pendant lequel l’enseignant dialogue avec la classe et dont l’analyse montre qu’il s’agit d’une conversation basée essentiellement sur des échanges ternaires. L’enseignant pose des questions qui sont le plus souvent basées sur le texte de l’activité ou sur le contexte des observations réalisées par les élèves. Les réponses des élèves sont souvent peu informatives en termes de connaissances et l’évaluation de l’enseignant apparaît comme le moment où les connaissances sont introduites, et organisées. Lors du deuxième type de débriefing l’enseignant s’appuie sur un document de synthèse. C’est une pratique plus rarement observée. La nature de l’interaction est toujours de type échange ternaire. Un plus grand nombre de nouvelles connaissances que dans le débriefing corrigé sont introduites et celles-ci sont supportées par une trace écrite. La synthèse effectuée peut permettre d’articuler plusieurs activités, ou une activité avec d’autres phases de l’enseignement. Enfin, le troisième type de débriefing est celui qui se structure comme un cours. Il est encore plus rarement observé. Le modèle de l’échange ternaire s’applique moins bien pour un tel type d’interaction de classe. Sur le plan des connaissances, la structure du cours peut être celle de l’activité, ou pas. Quand elle ne l’est pas, la relation avec l’activité passe alors au travers des exemples du cours qui sont puisés dans l’activité. Nous avons pu également observer une situation pendant laquelle l’enseignant était supposé faire un débriefing, mais l’analyse de son discours a montré que les relations avec l’activité étaient absentes. Plusieurs concepts sensibles mis en jeu pendant le débriefing n’avait pas le même sens que pendant l’activité. De plus, le contexte de leur utilisation lors du débriefing différait de celui de l’activité. Cette notion de débriefing semble être largement plus utilisable que dans nos seules études de cas, ce qu’a montré un questionnaire passé auprès d’enseignants français et libanais. (Résumé de l'auteur)

PermaLink  الرابط الثابت:

 برامج إدارة المراجع:

Refworks التصدير ل RefWorks

EndNote التصدير ل EndNote


 شارك من خلال وسائل التواصل الاجتماعية:




Cite   للمزيد من الدقة يرجى التأكد من أسلوب صياغة المرجع وإجراء التعديلات اللازمة قبل استخدام أسلوب (APA) :
Khanfour-Armalé, Rita. (2008). Structuration par le professeur des connaissances construites par les élèves ayant travaillé en autonomie lors d'une activité expérimentale de chimie (Ph.D.). Université Lumière Lyon 2 ، France. تم استرجاعه من search.shamaa.org .